Ce qu’on en retient

L’enjeu, c’est de faire collectif avec Énergie de Nantes (EDN) autour d’un ensemble d’actions.

Énergie de Nantes, Coop des Milieux
Journal 
des grandes 
assemblées 
d’EDN
Énergie de Nantes, Coop des Milieux
Journal 
des grandes 
assemblées 
d’EDN #1
La grande assemblée #1 d’EDN a eu lieu de 19h à 22h30 au Chapeau Rouge, avec une quarantaine de personnes.

Hacker : Décrypter la crise énergétique

EDN, ça vient d’où ? Pour faire quoi ?

EDN s’inscrit en prolongement d’une enquête lancée en 2019. L’ambition est de se réapproprier les métiers de l’énergie via une série d’actions concrètes (ex : l’installation de panneaux photovoltaïques à la Maison du Peuple, la fabrication de boudins de porte pour l’hiver, etc.).

Un nouveau cycle s’ouvre : 1/ 200 000 euros ont été réunis (sur les 285 000 nécessaires) ; sur la campagne d’emprunt populaire, 159 personnes ont soutenu EDN 2/ plusieurs rapprochements ont été opérés (dont France Hydro Électricité, la NEF) 3/ la demande d’agrément (pour être fournisseur d’énergie) est en cours de discussion avec des services du Ministère de la Transition Écologique (la Direction Générale de l’Énergie et du Climat).

L’ambition à long terme : travailler les sujets qui permettent une réappropriation de l’énergie.

Chronique – L’énergie en France : la libéralisation qui devait faire baisser les prix

Quelles énergies utilisées en France aujourd’hui ? L’énergie (thermo)nucléaire c’est 40% de nos consommations, le pétrole 28%, le gaz 16%, et les énergies renouvelables 13%. À EDN, on aime bien les moyens de production d’énergie dits “renouvelables”, car ils permettent d’être réparés et réappropriés plus facilement. Le but est de sortir de la logique du marché (offre/demande).

Quelques ordres de grandeur

Puissance
Parc de production électrique Français 130 GW
Parc éolien Français 10 GW
Parc solaire photovoltaïque Français 6 GWc
Centrale de Flamanville (en construction) 1600 MW
Éolienne (puissance max) 5 MW
Chaudière au gaz pour une petit appartement (chauffage uniquement) 15 kW
Ballon d’eau chaude électrique 100 L 1,8 kW
Chargeur d’ordinateur 100 W
Ampoule 60 W
Chargeur de téléphone 5–10 W

kWh énergie consommée par un appareil de 1000 Watts pendant une heure. 1 MWh = 1000 kWh.
1 tranche de centrale nucléaire, cela correspond peu ou prou à 1GW. Les GWh, c’est une unité d’énergie ramenée à un facteur temps.

Ouvrir à la concurrence = diminution des prix ?

« Marché de l’énergie » : En 1946, création d’EDF (monopole). Fin des années 1990 : 1res directives européennes d’ouverture des marchés à la concurrence (électricité, puis gaz).
Séparation des flux physiques et économiques. Étapes : production, transport, distribution, fourniture. Si on est fournisseur d’énergie, on choisit le prix de distribution.
EDN, fournisseur d’énergie, vise à fournir une électricité à 0,1 € / KWh en coût de fonctionnement. En coût complet, cela s’approcherait des 0,18 € / KWh (production + réseau + taxes + coût de fonctionnement).
Ce qui fixe le prix de l’électricité en ce moment (Europe), c’est lorsqu’elle est produite avec du gaz.
↑ Sur les marchés (achat-vente), les prix de l’énergie ont été multipliés par 4 à 8 (#énorme). À noter : les coûts de production n’ont pas augmenté. Le choix de vendre au prix du marché reste un choix : faire comme tous les autres, ou rester au prix pré-envol des marchés.

Discussion

Q : De quand date l’indexation du prix de l’électricité sur le dernier moyen de produire de l’électricité (dans le mix) ? C’est mondial ? > Régis : depuis longtemps. C’est Européen.

Q : L’hydrogène peut aider si on fait des stocks massifs ? > Régis : c’est encore difficile.

Q : Indexer le prix sur le dernier moyen de production, c’est une logique difficile à comprendre. C’est le moyen le plus onéreux, et le plus petit. > Régis : tout à fait. Les prix sont non régionalisés. C’est encore difficile d’imaginer des réseaux qui s’arrêtent.

S’organiser : Lancement du cercle de production locale

EDN est pensé comme un service public local de l’énergie. Le jour où EDN a ses moyens de production, nous serons beaucoup moins sensibles aux lois du marché. En étant producteur et fournisseur d’énergie, on peut dire qu’on sort l’énergie du marché.
Quels impacts sur EDN en termes de délais ? Le Ministère de la Transition Écologique nous demande davantage de trésorerie. On priorise la recherche de moyens de production. Note : pour que EDN puisse fonctionner de manière pérenne, il faut environ 5 000 adhérent·e·s.

Discussion

Q : Comment définir les besoins ? > Régis : on s’est basés sur des consommations moyennes. Ce qu’on veut faire avec EDN, c’est mettre en place des moyens pour réduire nos consommations (mutualisation de moyens pour isoler nos logements, etc.).

Q : Quel réseau vous utilisez ? > Régis : les réseaux privés, c’est interdit en France. On passera par le réseau public. On paie une petite taxe d’utilisation de ce réseau.

Q : Pourquoi c’est désirable d’utiliser son propre réseau de distribution ? > Régis : on aimerait que les réseaux soient gérés plus localement, au niveau communal notamment.

Q : Quelles sont les nouvelles normes ? > Régis : pas de normes, à part techniques.

Q : Est-ce que EDN se destine à fournir du gaz à terme ? > Régis : chaque chose en son temps. Cela dit, on pourrait envisager d’autres vecteurs comme le bois ou le gaz.

Q : Autres exemples de producteurs / fournisseurs, comme à Grenoble ? > Régis : Grenoble fait partie des rares cas de régies locales (GEG). Ce que fait EDN, c’est inédit : on le fait sous forme associative (pour éviter des prises de pouvoir), sous forme de commun (fait coopératif), et avec l’objectif de réduire les consommations et coûts de l’énergie.

Q : Plus de précisions sur le choix d’une association ? > Régis : les personnes qui ont monté EDN sont issues de Nantes en commun·e·s. Il a fallu s’organiser, soit en association, soit en coopérative. On a privilégié la forme associative ( = activité à but non lucratif).

Q : Quelles sources de production d’énergie ? > Régis : de l’hydroélectrique, du solaire.

Q : Quel mix entre production locale et importations du réseau national ? > Régis : à fixer collectivement. On pourrait aller jusqu’à 70% de production locale d’énergie.

Q : Au sein des adhérente·s, y a-t-il des personnes morales aujourd’hui ? > Régis : oui, notamment la commune de la Montagne. On pourrait imaginer qu’il y ait des boulangeries, brasseries, ou autres entreprises (à qui, si elles ont une taille conséquente, nous demanderons de participer à l’achat des moyens de production)

Q : Sur quel niveau de consommation EDN se base dans ses projections ? > Régis : 3850 KWh / an / pers. > Arthur : l’idée est d’aller chercher ensemble des moyens de production. On peut imaginer des scénarios de consommation qui montent peu à peu.

Agir : Ateliers pour faire avancer la production et les actions

Ce dernier temps d’atelier a permis de former des groupes pour avancer sur 5 sujets :